Archive

Posts Tagged ‘loi 101’

Langue française bâillonnée

octobre 16, 2010 3 commentaires

Bâillon:

Morceau de bois ou de fer, tampon d’étoffe que quelqu’un introduit de force dans la bouche d’une personne qu’il veut empêcher de parler ou de crier; morceau d’étoffe noué sur la bouche avec la même intention.

Source

Je parle, crie, aime, protège et défends ma langue, minoritaire dans ma contrée. Qu’il n’y en ait pas un dans les alentours pour me dire que ça met la sienne en danger.

Dans son sens premier bâillonner consiste à empêcher une personne de parler. Et voilà M. Charest et Mme Saint-Pierre qui l’imposeront lundi pour forcer l’adoption d’une projet d’une loi linguistique au Québec.

Comment être plus indignes ?

Publicités

Mommy Daddy

En avril, je suis allée au Moulin de la loi 101. Enfin, le véritable nom de l’événement était : Grand rassemblement : Québec vs Cour suprême. La loi 101, notre seule voix. Mais je préfère l’appeler le Moulin de la loi 101. Ça fait un p’tit clin d’oeil au Moulin à paroles. Et c’est de circonstance.

Je crois au pouvoir des mots, des paroles, des textes. Je les aime. Si l’on cherche à les protéger, quoi de mieux qu’un moulin pour les propager ? D’autant plus si c’est pour se souvenir du parcours de notre langue. Sans elle, il ne saurait y avoir de moulins, de loi ou à paroles. Pas même à images.

Lors de ce rassemblement, 850 personnes ont écouté religieusement, et pendant trois heures, comédiens, politiciens, chanteurs et musiciens leur rappeler l’histoire de leur langue, à coup de textes historiques, de chansons, de vidéos et de discours enflammés.

Un moment fort où la gauche souverainiste du Québec était unie. Enfin !

(En écrivant la « gauche souverainiste », je ne suggère pas ici que seuls les gens à gauche supportent la langue française au Québec. Je ne présume de rien. Je ne fais ici que constater : parmi tous les organismes, partis politiques, syndicats, artistes et chercheurs présents, la droite brillait par son absence. J’imagine qu’elle avait plus important à faire en ce beau dimanche après-midi.)

Bref, j’allais écrire « un moment où tout un chacun était fier d’être Québécois », mais ce n’est pas exactement ça. Je crois que c’était plutôt « un moment où tout un chacun avait la certitude qu’un jour, ses petits petits-enfant parleraient encore le français ».

Vous me direz que 850 personnes, ce n’est pas assez.

J’espère que vous avez tort.

Enfin, de tous les textes qui furent présentés en ce dimanche d’avril, une chanson les a, à mon avis, tous éclipsé. Une chanson qui dit tout. Tout y est. Ni plus, ni moins.

Bon Secours Baltimore Health System

La chanson Mommy Daddy fut enregistrée en 1971 par Dominique Michel et Marc Gélinas, pour le film Tiens-toi bien après les oreilles à papa, réalisé par Jean Bissonnette. Le scénariste du film, Gilles Richer, a écrit les paroles; Marc Gélinas la musique.

J’aurais bien aimé vous offrir la vidéo de la splendide jeune fille qui l’a interprétée au Moulin de la loi 101, mais je ne le trouve pas sur la Toile (avis à tous !)

Ici, la version originale du film.

Dimanche solidaire

Citoyens de Québec et des environs, une manifestation contre le budget du gouvernement Charest est prévue demain.

Les détails ici.

Citoyens de Montréal et des environs, un événement, le moulin de la loi 101, est prévu demain pour la défense de notre langue.

Les détails ici.

Parce que toutte est dans touttte, ces deux événements relèvent d’une même volonté. Celle de freiner la régression tranquille, celle d’affirmer que nous tenons à notre société solidaire. Alors, citoyens en congé, lâchez vos petites bulles et allez-y ! Vous ne voulez pas priver vos enfants ou petits-enfants de ce dont vous avez vous-même bénéficié !

Vous avez le choix et vous pouvez faire une différence.

En attendant, je ne peux m’empêcher de vous faire cadeau de ce nouveau bijou des Zapartistes.